NewsSpyshots

Aston Martin DBX : dernier virage

Après avoir longtemps fait de la résistance, Aston Martin cède à son tour aux sirènes du SUV et de ses marges confortables. L'imminent DBX effectue ses derniers tests avant d'entrer dans l'arène.

Ultimes réglages

Aston Martin entame déjà le compte à rebours pour le lancement du DBX, lançant une vidéo pour tenir le public en haleine. Pour animer ce DBX, une vieille connaissance : le désormais incontournable V8 à double turbocompresseur de chez AMG. Celui qui équipe déjà la Vantage et qui a l’honneur de poser ses soupapes dans la DB11.

un niveau de performance comparable à celui d’une voiture de sport. Andy Palmer -CEO-

Le moteur en question développe 550 chevaux, soit 39 de plus que sur les autres modèles de la gamme grâce à une cartographie revue. Ainsi paré, le DBX devra pouvoir atteindre une vitesse de pointe de plus de 290 km/h, de quoi pouvoir tenir tête aux Hyundai H1 des louagistes devant faire Tunis-Gabès-Tunis 4 fois par jour.

Capital pour l’avenir de la marque

Malgré des mensurations qui semblent être relativement contenues, le DBX devra venir chasser sur le terrain des versions musclées du Porsche Cayenne, mais aussi du luxueux Bentley Bentayga et de l’engin de chantier homologué sur route, le Lamborghini Urus.

Le constructeur britannique mise gros sur son premier SUV pour booster ses ventes et son chiffre d’affaires. La recette désormais éprouvée depuis le lancement du Cayenne par Porsche devrait pourvoir profiter à la firme de Gaydon. Malgré la réticence de certains (nous premiers), ce dernier serait une véritable bouffée d’air frais dans un contexte économique délicat : les dirigeants ont dû revoir à la baisse leurs objectifs pour l’année en cours, ce qui n’a pas manqué d’affecter le cours de l’action Aston Martin.

Le DBX sera construit dans la nouvelle usine d’Aston Martin à St Athan, dans le sud du Pays de Galles.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page