NewsSalons

Nouveau Renault Captur : Welcome to the jungle !

À l’occasion du salon de l’Automobile de Francfort, Thierry Bolloré, Directeur Général du Groupe Renault, et Laurens van den Acker, Directeur du Design Industriel, ont présenté le nouveau Renault Captur, la toute nouvelle génération du best-seller des SUV urbains avec 1.5 million d’unités vendues dans plus de 90 pays.

2019 – Nouveau Renault CAPTUR

Avec Nouveau Captur, nous avons gardé le meilleur de Captur et nous sommes allés encore plus loin. A l’intérieur c’est une révolution, à l’extérieur une profonde transformation. Et Nous avons rendu Captur encore plus personnalisable. Pour Renault, la qualité de vie à bord est une priorité absolue. Plus de qualité, plus de technologie, plus de SUV : Nouveau Captur est 100% Captur, et plus encore.
Laurens van den Acker, Directeur du Design Industriel Groupe Renault

À quoi ça ressemble ? 

Dans la foulée de la Clio dont il reprend la base technique, le petit SUV de Renault fait peau neuve à son tour. Comme la citadine, le Captur évolue en douceur. Il arbore un dessin dans la continuité de la précédente mouture, avec l’introduction des codes stylistiques de l’actuelle gamme de Renault, notamment la lèvre inférieure en extension des phares et les feux arrière étirées.

À l’extérieur 

De prime abord, et en dépit de l’air de déjà vu, on remarque d’emblée que cette nouvelle génération a gagné en dynamisme. Les traits sont plus tendus, le profil plus travaillé, le toit flottant, et la l’allure globale plus trapue. Ainsi paré, il coche toutes les cases du SUV urbain prêt à en découdre avec les trottoirs de Ryadh Al Andalos, voire à défier la furie des égouts malmenés par 2 millimètres de pluie.

À l’intérieur 

À l’intérieur, les designers se sont contentés d’un Ctrl + C/Ctrl + V puisqu’il reprend fort logiquement l’habitacle de la Clio dont il est issu (au levier de vitesse près). Si un effort de différenciation aurait été bienvenu, l’intérieur de la Clio V (NDLR : à laquelle nous avons pu nous frotter lors de sa première à Genève) est suffisamment bien dessiné et fini (il était temps !) pour faire passer la pilule.

Qu’a-t-il dans le ventre ? 

Renault a déjà annoncé la panoplie de motorisations disponibles sur le Captur. Toutefois, il nous parait inutile de décortiquer l’ensemble de l’offre puisqu’on n’aura droit qu’au 3 cylindres 1.0 TCE 100 ch d’entrée de gamme, en espérant qu’ARTES se décide enfin à l’importer en boite automatique (boite EDC à double embrayage pour les puristes).

Face à la concurrence

Le renouvellement du Captur intervient à point nommé puisque le segment n’a jamais été aussi fourni en quantité comme en qualité. En effet, le nouveau venu devra croiser le fer avec la Peugeot 2008, unanimement encensée par les confrères, le Ford Puma (qui aura prochainement droit à un article), et le non moins populaire (plus par le succès que par le prix) Nissan Juke, ayant lui aussi fait peau neuve.

Date de commercialisation : dans l’avenir
Prix estimé : entre 70 000 et 75 000 dinars SDNSPEG*

* : si le dinar ne se casse pas encore la gueule.

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page