News

Le GLA nouveau est arrivé !

Après le Teasing et l'accompagnement de la présentation, il est temps de faire le débriefing autour de ce nouveau GLA.

Un vrai SUV

On ne va pas se le cacher, ce GLA ne faisait pas partie des modèles que nous attendions le plus. Un SUV de plus qui débarque dans la gamme de plus en plus tentaculaire de Mercedes. Youpi. Il y a aussi l’impression laissée par la génération sortante qui n’est jamais qu’une version baroudeuse et changée a minima de la précédente classe A. Paye ton originalité, Mercedes !

Forts de ce postulat de départ, c’est avec une certaine surprise et non sans soulagement que nous accueillons le huitième larron à rejoindre la famille « A « . Une famille qui semble autant se soucier de planning familial que nos députés de la loi de finances. En effet, les designers Mercedes ont eu le bon goût de ne pas céder à la paresse et de clairement différencier le GLA nouveau de la A, dotant ce dernier d’un dessin propre et d’une personnalité non moins marquée. Le GLA peut enfin clamer haut et fort clamer son appartenance à l’espèce des SUV.

Plus petit mais plus haut

Premier constat, les dimensions : Mercedes annonce une hauteur accrue de 10 cm, ce qui éloigne définitivement le fantôme de la proximité visuelle avec la A. Fait rare, là où les modèles ne cessent de s’empâter d’une génération à l’autre, le GLA rétrécit. Il perd un peu plus d’un centimètre de longueur, mais c’est certainement pour laisser la place au GLB récemment lancé, avec qui il partage quasiment tout, et qui aura une vocation plus familiale notamment dans sa configuration 7 places.

Visuellement, le GLA donne une impression d’équilibre, notamment de profil, ce qui n’est pas chose aisée pour un véhicule aux dimensions aussi réduites. si globalement, les habitués de la marque ne risquent pas d’être dépaysés, ce GLA cultive une personnalité propre au sein de la gamme Mercedes. Malgré de manifestes similarités avec la A, notamment à l’arrière, un profil qui rappelle l’EQC (il y a pire comme référence) et un intérieur repris du GLB. L’ensemble reste très cohérent et pas du tout désagréable à l’œil. Après, avoir réussi à renouveler son CLA suite à une première génération qui pouvait laisser sur sa faim, Mercedes refait le coup avec ce GLA. Nous n’allons pas nous en plaindre.

Première mondiale à Bruxelles

Coté mécanique, seuls deux versions ont été officialisées. le GLA 35 AMG disponible dès le lancement avec son 2.0 de 306 chevaux, et un plus conventionnel GLA 200 qui accueillera le 1.3 de 163 chevaux conçu en collaboration avec Renault. Une version que l’on retrouvera à coup sûr sur notre marché. La gamme s’étoffera progressivement par plusieurs version essence, diesel et hybride dont plusieurs déjà équipant la Classe A actuelle et ses différentes variantes.

Le GLA fera sa première mondiale au Salon de Bruxelles dans un peu moins d’un mois. Touring Club y sera pour vous en dire un peu plus.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page