News

Nouvelle politique produit chez Mercedes : plus de luxe, moins de coûts et nouvelle plate-forme MMA

Annoncé par son CEO, le suédois Ola Källenius lors d'une conférence virtuelle, Mercedes-Benz poursuivra une croissance rentable dans le segment du luxe et visera le leadership dans la propulsion électrique et les logiciels embarqués.

Du luxe, encore du luxe.

La nouvelle stratégie repose sur six piliers principaux, le premier étant de penser et d’agir comme une marque de luxe. Selon la société, cela verra «une attention renouvelée sur le luxe, qui en fera une partie intégrante de tous les produits, des interactions avec les clients et des technologies numériques».

Mercedes-Benz announces new car business strategy – focus on luxury, cost cutting, new MMA EV platform Image #1189285

Cette annonce laisse à penser que Mercedes-Benz cherche à se distancer du segment premium où elle est actuellement aux côtés d’Audi, BMW, Jaguar et Lexus pour faire son entrée plutôt dans le segment des véhicules de luxe où règnent Rolls-Royce et Bentley.

Croissance rentable

Le deuxième pilier est de se concentrer sur une croissance rentable, qui consiste à améliorer les marges sur les produits actuels et prochains . Sur ces derniers, l’entreprise concentrera ses ressources de développement son capital sur les parties les plus rentables du marché et les segments concurrentiels, de sorte à ce que les véhicules sous-performants pourraient disparaître à l’avenir (coucou GLB !)

Mercedes-Benz announces new car business strategy – focus on luxury, cost cutting, new MMA EV platform Image #1189290

Réduction des coûts

Le troisième pilier consiste à réduire les coûts : l’entreprise vise à réduire de plus de 20% ses coûts fixes d’ici 2025 en compressant les dépenses et diminuer les coûts liés au personnel. Les dépenses liées aux investissements ainsi que les coûts R&D devraient  aussi diminuer de plus de 20% d’ici 2025, tandis que les coûts variables seront réduits de 1% par an jusqu’en 2025.

Élargissement de la cible client

Passons au quatrième pilier, à savoir élargir la cible de clients en développant l’ensemble des sous-marques comme AMG, Maybach, G et EQ. La marque EQ est le porte-drapeau des initiatives d’électrification de Mercedes-Benz, mais toutes les autres sous-marques passeront également à l’électrique. On s’attend donc à ce qu’un Maybach ou une Classe G tous électriques verront le jour (Oui, ce n’est pas une blague…)

Mercedes-Benz announces new car business strategy – focus on luxury, cost cutting, new MMA EV platform Image #1189287

Dans le même ordre d’idées, la société affirme que la proximité est l’une des choses les plus importantes dans la relation avec le client. Partant de ce constat , l‘objectif du cinquième pilier se traduit ainsi:  «Pour que les heureux acquéreurs d’une Mercedes-Benz soient toujours satisfaits de la relation qu’ils ont avec leur marque et qu’ils en soient fidèles pendant longtemps, idéalement pour toujours». La fidélité à la marque et les achats répétés seront soutenus par des programmes SAV ainsi que des services d’abonnement.

Encore plus de EV

Le sixième est le plus important des piliers est de se positionner en tant que leader en matière de propulsion électrique et de logiciels embarqués. Cela couvre la stratégie Electric First de la marque, qui a déjà vu l’annonce de quatre véhicules électriques basés sur la plate-forme EVA comme l’EQS, qui sera suivi par l’EQE, l’EQS SUV et l’EQE SUV.

 

 

 

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page