NewsSalons

Salon de Bruxelles : Ce qu’il faut retenir (partie II)

Deuxième et dernière partie du bilan du salon après une (longue) sieste. Une partie bien plus sympa que la première, pour prouver que nous ne sommes plus qu'une bande de vieux aigris à qui rien ne plaît.

– Salon vraiment centré sur l’automobile; exit les musiques assourdissantes sur les stand, les shows superflus pour attirer la ménagère de moins de 50 ans et les exposants vendant des bouteilles avec du sable coloré qui ne dépareilleraient pas au salon de la mariée de Denden. Ça tourne autour de l’automobile (et la moto), et rien d’autre. Ce n’est pas plus mal.

-Les exposants qui limitent la distribution de catalogues, goodies, pin’s (ça existe encore ?) et autres breloques qui vous encombrent tout au long de la visite. Parce que oui, notre qualité de vie pourrait se remettre de l’absence d’un style Dacia, d’une casquette BNP ou d’un agenda Ssangyong. C’est plus agréable et plus écologique aussi (pour de vrai, pas comme la voiture électrique.) 

-Malgré le matraquage médiatique et le lobbying en faveur de l’électrique, sauf que quelques têtes de gondoles comme la Porsche Taycan et le Stand Tesla (qui a eu le bon goût de ne pas exposer le Cyber Truck), on ne peut pas dire que la voiture électrique ait vraiment été à la fête. De bonne augure pour le bon vieux moteur thermique ? Trop tôt pour savoir…

-L’absence d’enfants pendant la journée presse, ça change complètement l’expérience du salon. on a pu le constater encore plus lors des journées grand public.

-Land Rover, qui non seulement sont venus avec pas moins de 3  tous nouveaux (et toux beaux) Defender, mais qui en plus les ont rendu accessible à tous (même lors des journées grand public), quand bien même ils s’agissait de modèle de pré-série.  Beau pied de nez pour certains autres qui verrouillaient une citadine biodégradable parce que première mondiale, la voulant à l’abri du contact. Même le roi Ménélas était beaucoup plus permissif avec Hélène de Troyes (ce qui ne lui pas trop réussi ceci étant dit).

 

-Les gammes actuelles de Peugeot et Mazda, toujours aussi abouties et loin devant les autres généralistes en termes de qualité produit. 

-L’équipe très sympa du stand Polestar qui nous ont très bien reçu et accueilli à bord de l’exclusive et sublime Polestar 1, en nous promettant de nous convier pour les test drive ! Merci Polestar, on voit doit beaucoup de papillons dans le ventre.

-La Bsissa servie sur le stand Land Rover, on se permet d’insister dessus.

-La Skoda octavia qui a confirmé tous le bien qu’on en pensait depuis la présentation. Skoda vient de nous gratifier d’une excellente compacte qui qui ferait presque de l’ombre à la Golf et pourrait batailler sans complexe dans le segment au dessus.

-La Peugeot 2008, beaucoup plus belle en vrai que ce que les images laissaient entrevoir. Elle est aboutie au point qu’on s’attend à ce qu’elle domine de la tête et des pieds le segment le plus disputé et important d’Europe. Rien de moins.

-La magnifique configuration du E cabriolet présenté par Mercedes et de la 992 cabriolet chez Porsche. Modèles déjà connus qui prouvent si besoin était qu’une configuration de goût peut complètement transfigurer un modèle. mention spéciale à la teinte agave de la sellerie cuir de Porsche. Une rare couleur verte du plus bel effet sur l’intérieur de la 911 qui déjà n’avait pas besoin de ça pour titiller nos glandes lacrymales.

Prends-ça dans ta gueule “l’extérieur blanc-intérieur noir” !

-L’intérieur du Taycan (l’extérieur aussi d’ailleurs) qui fait regretter qu’il s’agit d’une électrique. ça aurait fait un excellent concurrent à la seule Ghibli et aux versions puissantes des berlines allemandes.

-Nous avons enfin pu découvrir le Defender en tôle et en cuir (mais sans boue). il a confirmé tout le bien qu’on pensait déjà de lui. Land Rover redéfinit encore plus la notion de l’excellence tout-terrain et va être très difficile à aller chercher pour la concurrence.

-Nous finissons ce beau vrac par le modèle qui nous étonnamment le plus marqué durant le salon l’Audi Q3 Sportback. Modèle auquel nous avons à peine prêté attention lors de sa présentation. Grand mal nous en a puisque le SUV coupé d’Audi nous a simplement bluffé par ses lignes réussis. Tant et si bien que nous allons lui consacrer un article.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page