Plein phares

TOP 6 des voitures où il fait bon se confiner

Par les temps qui courent, il est impératif de se tenir à carreau pour éviter le virus, quitte à se coltiner son conjoint. Tant qu'à se confiner, autant le faire dans un bel écrin.

6 – Audi TT

Injustement méconnu, l’intérieur de l’actuelle génération de l’Audi TT est probablement le plus beau dessiné par Audi, rien que ça ! D’une finition exemplaire, ce qui n’est pas inhabituel pour la marque, il ne dénote aucune faute de goût. Ceci est d’autant plus vrai que c’est le tout dernier intérieur dessiné par Audi avant qu’ils ne soit frappés par la manie de concevoir des habitacles qui ne dépareilleraient pas dans des vaisseaux spatiaux. Épuré et résolument sportif avec sa console centrale tournée vers le conducteur, ses buses d’aération rondes cerclées de chrome sont un clin d’œil à ses ancêtres, les roadsters qui firent le bonheur de nos parents dans les années 60-70. Un Clin d’œil et probablement un dernier hommage puisque le TT risque de disparaître du catalogue à l’issue de cette génération, moins à cause du coronavirus que la déferlante des SUV.

5 – Range Rover


D’un point de vue pratique, qui n’est pas la dernière des considérations dans un contexte de crise sanitaire, l’intérieur de ce Range remporterait haut la main se classement. Grand et chaleureux, il dispose de suffisamment d’espace pour que vous confiniez avec toute votre famille sans vous soucier du lendemain. Les amateurs de design intérieur ne manqueront pas de dresser le parallèle avec les meubles scandinaves du milieu du siècle dernier qui allient confort, bois et lignes simples, tout comme notre Range qui rendrait le confinement presque une attraction.

En effet, on pourrait aisément trouver l’espace dans le coffre pour mettre une plaque chauffante. La boite à gants réfrigérée se fera une joie d’accueillir plusieurs Apla et l’accoudoir central semble tout indiqué pour caler  un vidéoprojecteur qui diffusera l’intégrale de Downton Abbey sur le gigantesque ciel de toit. En prime, quand l’épidémie sera un lointain souvenir, vous pourrez mettre votre Range sur Airbnb sans problème.

4 – Mercedes SL (R230)

Pour préparer la descendance du R129 à la fin des années 90 et perpétuer l’une des plus prestigieuses lignées de l’histoire de l’automobile, Mercedes ambitionnait de produire la voiture parfaite et elle l’a fait. Coupé-cabriolet agréable à regarder (Coucou Nissan Micra CC !), confortable, raffiné, luxueux et motorisé par le mythique M113 dans sa livrée 500, le SL se dote d’un intérieur à l’avenant. Un habitacle très élégant, tout en galbes, une finition et de haut vol et de multiples possibilités de personnalisation, comme un improbable placage de la console centrale en pierre volcanique. Royalement installé dans ses superbe sièges, vous pouvez traverser le confinement sans sourciller. En prime, pour vous dérober à l’ennui, vous pouvez toujours discuter avec l’assistant vocal qui était à ses balbutiements au lancement du SL, ce qui donnerait lieu à ce genre de conversations :

– Mets Misk FM.
– Appeler Belle-Maman, merci de confirmer.
– Non, mets Misk FM !
– Appel Belle-Maman en cours…
– *** **** ****** !!!
– “Allô, pourquoi tu n’es pas encore rentré ? Ta femme a des envies des macarons. Je vois que vous avez bien profité du confinement…”

3 – Série 8

On ne pouvait aborder sérieusement ce classement sans Youngtimer au charme intact, à mille lieux des intérieurs actuels dont le cachet est inversement proportionnel au nombre d’écrans se trouvant à bord. En la matière, on peut difficilement trouver mieux que celui de la BMW série 8 E31. Si l’extérieur peut être clivant, l’intérieur fait vite de mettre tout le monde d’accord avec sa console inclinée si typique, la profusion des boutons, la finition de haute volée pour l’époque et l’impression de luxe raffiné. De solides arguments pour traverser les décennies avec la sérénité d’un spéculateur qui vient de faire le plein de semoule et de pâtes Fell n°2.

2 – Lexus LC


Autre intérieur exotique, celui du Lexus LC, la plus belle voiture japonaise de tous les temps après la cultisme Toyota 2000 GT. Là aussi, on a affaire une voiture aux personnalités multiples. Si l’extérieur donne l’impression d’être sorti tout droit d’un manga avec un dessin exubérant et sans concessions, l’intérieur diffuse une impression de zen qui réussirait à calmer un bébé en mal de biberon. L’ensemble est d’un raffinement et une douceur parfaitement illustrés par ses lignes en courbes. À noter également l’excellence de la finition et l’incroyable sensation de chaleur qui s’y dégage en dépit de l’absence du bois généralement indispensable dans les voitures de grand luxe.

Pour que le dépaysement soit total, vous n’oublierez pas de vous attarder sur le système d’infotainement au fonctionnement déroutant, mention spéciale à un touchpad au toucher si agréable qu’il vous incite à joyeusement foutre en l’air tout le paramétrage de la voiture rien que pour ressentir la vibration dont il vous gratifie pour valider vos choix. On a affaire à une ambiance apaisante, surtout en bleu, qui incite à s’installer dans ce qui reste à date comme les sièges auto les plus confortables et enveloppants dans lesquels nous avons eu l’honneur de poser notre auguste fessier. Il sera question  d’oublier le temps en prenant soin d’un bonsaï tout en écoutant du jazz japonais, jusqu’à ce que la pandémie se décide à faire ses valises.

1 – Bentley continental GT

Long story short, s’il n’y avait qu’un seul intérieur à garder de tout la production automobile, ça serait celui-ci sans l’ombre d’un doute. On en serait presque embêtés pour les designers Bentley au moment de concevoir celui de la remplaçante dans une dizaine d’années, tant on voit mal comment ils feront pour surpasser l’actuel. Même si les photos n’entretiennent aucun doute sur la beauté du tout, elle ne rendent que partiellement justice à la superbe de cet intérieur. En effet, Il faut monter à bord pour se rendre compte à quel point il fout une claque à la concurrence, non sans l’avoir fait au préalable à nos yeux incrédules. Cédant aux sirènes de la technologie mais ménageant notre technophobie de plus en plus prononcée, Bentley a imaginé une console centrale avec un mécanisme pivotant qui permet à l’aide d’un simple bouton de camoufler l’écran central en affichant à la place un panneau boisé avec des cadrans classiques à aiguilles, bien plus conforme au pedigree de la voiture.

Dans son Invitation au voyage, Baudelaire devait certainement penser à l’intérieur du Conti GT en écrivant “Là, tout n’est qu’ordre et beauté, Luxe, calme et volupté.” Une sérénité que même la pandémie ne réussira pas à enrayer tant le sentiment de cocooning isolant du monde extérieur est manifeste. Ultime détail, si nous avons opté pour le coupé aux dépens du Flying Spur, la berline qui a hérité du même intérieur, ce n’est pas seulement pour son superbe dessin, mais c’est aussi pour vous éviter la convoitise des lourdauds qui vous solliciteront pour faire le chauffeur à leur mariage en période de crise sanitaire, et bien au-delà.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page