News

VW lève le voile sur la Golf 8 !

La première génération a vu le jour en 1974 et elle est plus en forme que jamais. La Golf a su conquérir la planète par le biais de ses sept premières générations. La huitième ne risque pas de déroger à la règle.

Ça a tendance à devenir une habitude, les photos officielles des nouveaux modèles échappent à quelques heures de la présentation officielle. La Golf 8 n’échappa pas à la règle.

Comme souvent avec la Golf, on n’est pas surpris à la vue des photos officielles. D’abord eu égard au conservatisme de VW avec son modèle a succès, faisant que le style évolue peu d’une génération à l’autre, mais aussi parce que plusieurs spyshots le révélant circulent sur le net depuis plusieurs mois déjà. Quoi qu’il en soit, cette petite dernière devrait surfer sur la grosse cote de popularité dont elle jouit auprès de nos compatriotes. Notamment les joueurs de foot qui se précipiteront chez Ennakl pour signer le bon de commande, à l’exception peut-être de ceux du Club Africain, huitième génération oblige.

Ça ressemble à quoi ?

C’est donc avec une haute résolution que nous découvrons une voiture qu’on connait déjà un peu.
À l’extérieur, l’avant est la partie qui évolue le plus avec une calandre qui s’affine considérablement, avec le nouveau logo trônant fièrement au milieu. Les phares adoptent une nouvelle forme qui n’est pas sans évoquer celle de la BMW série 5 e60. Le profil, quant à lui est éligible pour une bonne partie du jeu des sept erreurs avec la génération sortante. Pareil pour l’arrière qui ne distingue que par des feux avec un léger décroché à la manière de ceux du T-Roc. Vous remarquerez que VW n’a pas cédé à la frénésie du bandeau lumineux qui relie le deux feux, une mode qui semble frapper toute l’industrie comme une épidémie de grippe.

Et à l’intérieur ?

Contrairement à l’extérieur, l’intérieur change de manière radicale. Ne reprenant rien ou presque des modèles de la gamme existante, la Golf 8 se dote d’une planche de bord complètement inédite. Comme prévu, les écrans se réservent une place de choix au sein de l’habitacle avec un tableau de bord 100 % digital séparé par une une bande de plastique par le large écran central tactile, dans un agencement qui n’est pas sans rappeler celui de Mercedes, entre autres. Globalement, la console centrale se veut plus épurée, faisant l’impasse ou presque sur les boutons. À noter également le mini-levier de la boite de vitesse DSG qui s’inspire ouvertement de celui de la Porsche 992.

Pour connaitre les détails techniques et les prix, il faudra vous armer de patience jusqu’à l’évènement de présentation officielle, prévu aujourd’hui à 18h30 heure tunisienne.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page